Mutuelle MAS - - La complémentaire santé des entreprises et professionnels employeurs

 

 

Modèle de Décision Unilatérale de l'Employeur (DUE)

instituant un système de garanties collectives et obligatoires frais de santé

 

Ce document n'a d'autre valeur que purement indicative : il appartient à l'entreprise, seule compétente en la matière, de recueillir les informations et conseils nécessaires avant la mise en place du régime.

 

La direction de l'entreprise ............................................................   (forme juridique et dénomination sociale)

dont le siège social est situé ...........................................................  (adresse du siège social)

immatriculée au RCS de .................................................................

sous le numéro ......................................................

représentée par .................................................................................

en sa qualité de .................................................................................  (qualité du représentant pouvant engager l'entreprise)

 

 

Préambule (exemple de libellé) : La loi du 14 juin 2013 issue de l'Accord National Interprofessionnel (ANI) du 14 janvier 2013 institue dans son article 1 l'adhésion obligatoire de tous les salariés de l'entreprise à un contrat collectif.

En l'état de ces nouvelles obligations, l'employeur a considéré qu'il était opportun d'instaurer des garanties de protection sociale complémentaire obligatoire conformes aux minima prévus par le  "panier de soins" remboursables et aux nouvelles dispositions relatives aux "contrats responsables".

La présente Décision Unilatérale vise à instaurer et présenter les modalités, conditions et garanties du système de garanties collectives frais de santé mis en place.

Après information et consultation (selon le cas) du comité d'entreprise ou des représentants du personnel (s'il en existe) il a donc été décidé ce qui suit, en application de l'article L 911-1 du code de la sécurité sociale.

 

1 – OBJET

L'objet de la présente Décision Unilatérale est d'instituer un système de garanties collectives frais de santé, permettant à l'ensemble des salariés de bénéficier de prestations complétant celles servies par les organismes de sécurité sociale. L'adhésion au contrat est obligatoire et s'impose donc dans les relations individuelles de travail.

 

 2 – PERSONNEL BENEFICIAIRE

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s'applique à l'ensemble des salariés.

( Il peut être prévu une ou plusieurs des catégories de salariés suivantes, mais, en tout état de cause, si des catégories sont définies, l'ensemble des salariés doit cependant être couvert.)

 

· Cadres pouvant être définis de l'une des manières suivantes :

personnel relevant de l'article 4 de la CCN AGIRC du 14 mars 1947 / personnel relevant des articles 4 et 4bis de la CCN AGIRC du 14 mars 1947 / personnel relevant des articles 4, 4bis et 36 de la CCN AGIRC du 14 mars 1947 / personnel affilié à l'AGIRC.

 

· Non cadres pouvant être définis de l'une des manières suivantes : personnel ne relevant pas de l'article 4 de la CCN AGIRC du 14 mars 1947 / personnel ne relevant pas des articles 4 et 4bis de la CCN AGIRC du 14 mars 1947 / personnel ne relevant pas des articles 4, 4bis et 36 de la CCN AGIRC du 14 mars 1947 / personnel non affilié à l'AGIRC.

 

· Catégories de salariés définies par référence aux tranches de rémunérations AGIRC ou ARRCO ( TA, TB, TC ou T1, T2)sans condition d'ancienneté (à modifier si l'entreprise souhaite mettre en place une condition d'ancienneté qui ne peut excéder 6 mois par les termes : sous réserve d' une condition d'ancienneté de ..... mois dans l'entreprise / ou dans la profession).

 

L'adhésion de ces personnes au système de garanties collectives complémentaire frais de santé revêt un caractère obligatoire.

Néanmoins, le caractère obligatoire du présent système de garanties collectives complémentaire, qui prévoit une cotisation à la charge du salarié, doit être apprécié au regard de l'article 11 de la loi du 31 décembre 1989 dite Loi Evin, précisant qu'aucun salarié, employé dans une entreprise avant la mise en place d'un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé par décision unilatérale, ne peut être contraint de cotiser contre son gré à ce système. L'éventuel refus d'adhésion doit être notifié par écrit à l'employeur.

 

Dérogations possibles quelle que soit la date d'embauche des salariés concernés (cas à préciser dans l'acte pour être opposables aux administrations sociales et fiscales) :

 

· Les salariés bénéficiaires d'un contrat d'assurance santé individuel lors de la mise en place des garanties ou lors de leur embauche si celle-ci est postérieure sont dispensés d'adhérer au régime jusqu'à échéance du contrat individuel. Une attestation d'assurance mentionnant l'échéance du contrat est à fournir par les salariés concernés.

 

· les salariés bénéficiaires :

- de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMUC),

- de l'Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS), sont dispensés d'adhérer au régime jusqu'à la date à laquelle les salariés cessent de bénéficier de cette couverture ou de cette aide.

Le salarié concerné doit justifier annuellement par écrit de la couverture souscrite par ailleurs ainsi que le justificatif qu'ils bénéficient de la CMUC ou de l'ACS.

 

· Les salariés couverts, y compris en tant qu'ayant droit, par l'un des dispositifs de prévoyance complémentaire suivants :

- Régime de prévoyance complémentaire collectif obligatoire ;

- Régime local d'assurance maladie du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle ;

- Régime complémentaire d'assurance maladie des industries électriques et gazières ;

- Régime de prévoyance de la Fonction publique d'Etat issu du décret n°2007-1373 du 19 septembre 2007 ;

- Régime de prévoyance de la Fonction publique territoriale issu du décret n°2011-1474 du 8 novembre 2011 ;

- Contrat d'assurance de groupe « Madelin » issu de la loi n°94-126 du 11 février 1994 ;

- Régime spécial de sécurité sociale des gens de mer (ENIM) ;

- Caisse de prévoyance et de retraite des personnels de la SNCF (CPRPSNCF)

 

Les salariés remplissant les conditions d'une des dérogations ci-dessus doivent en faire la demande par écrit, accompagnée des justificatifs nécessaires, auprès de l'employeur qui en conservera la trace.

Le maintien des dérogations est subordonné à la fourniture annuelle des justificatifs à l'employeur : à défaut, les salariés concernés seront immédiatement affiliés au régime.

 

3 – FINANCEMENT

Le financement du système de garanties collectives est assuré par des cotisations exprimées en pourcentage des salaires bruts déclarés par l'entreprise aux administrations fiscales et sociales / ou en pourcentage du PMSS...

Lorsque la cotisation est exprimée en pourcentage du PMSS, celle-ci varie en fonction de l'évolution du plafond mensuel de la sécurité sociale (PMSS).

Pour sa totalité, par l'employeur

OU par répartition entre l'employeur et le salarié, comme suit :(sans que la part de l'employeur puisse être inférieure à 50% de la cotisation)

Employeur : le taux de cotisation est fixé à :

· ………………………………………..

· ……………………………………….. soit au total : ………..% Salarié : le taux de cotisation est fixé à :

· ………………………………………..

· ……………………………………….. soit au total : ………..%

 

L'employeur peut aussi prévoir la prise en charge totale de la cotisation pour les apprentis et salariés à temps partiel pour lesquels la cotisation excèderait 10% de leur rémunération brute.

En cas de déséquilibre du système de garanties collectives et/ou d'indexation, la cotisation d'assurance sera réajustée dans les mêmes conditions de répartition que ci-dessus sans que cela ne constitue une modification du présent système.

L'adhésion des salariés est maintenue en cas de suspension de leur contrat de travail, quelle qu'en soit la cause, dès lors qu'ils bénéficient, pendant cette période, d'un maintien de salaire, total ou partiel, ou d'indemnités journalières complémentaires financées au moins en partie par l'employeur.

Dans une telle hypothèse, l'employeur verse une contribution calculée selon les règles applicables à la catégorie dont relève le salarié pendant toute la période de suspension du contrat de travail indemnisé.

Parallèlement, le salarié doit continuer à acquitter sa propre part de cotisations.

 

4 – PORTABILITE

Les anciens salariés de l'entreprise, bénéficiaires du dispositif de portabilité prévu par l'article L.911-8 du code de la sécurité sociale pourront conserver le bénéfice du présent système de garanties collectives dans les termes et conditions prévus par ce texte.

 

5 – ORGANISME ASSUREUR

La couverture du système de garanties collectives frais de soins fait l'objet d'un contrat souscrit auprès d'un organisme assureur habilité.

 

6 – ENTREE EN VIGUEUR, DUREE, REVISION, DÉNONCIATION

Le système de garanties collectives frais de santé obligatoire est institué pour une durée indéterminée et prendra effet le …………………

Il pourra être modifié ou dénoncé par l'employeur à tout moment, suivant la procédure ci-après : (à détailler)

(pour rappel : la procédure jurisprudentielle applicable à ce jour à la dénonciation des usages, exige le respect des conditions cumulatives suivantes : une information des représentants du personnel, une information individuelle des salariés, et le respect d'un délai de prévenance suffisant.)

 

7 – INFORMATION DES SALARIES

Le personnel bénéficiaire visé à l'article 2 sera avisé de la mise en place du présent système de garanties collectives frais de santé

- par la remise individuelle contre signature (l'employeur devra conserver une copie de la lettre datée et signée ou faire émarger un listing conservé par ses soins)

- ou l'envoi au domicile d'une lettre RAR de leur employeur,

à laquelle sera jointe copie du présent document.

Une copie de la présente décision sera par ailleurs portée à l'attention du personnel par voie d'affichage au sein de l'entreprise / Intranet / ….

La notice d'information du contrat d'assurance conclu entre l'entreprise et l'organisme assureur pour la mise en œuvre du système de garanties collectives frais de santé sera remise par l'entreprise à chaque salarié affilié au contrat après la signature du dit contrat par l'entreprise.

Il en ira de même en cas de modification des garanties ou du contrat.

 

 

Fait à …………………………….... , le …………………………...

 

Pour l'entreprise…………………………………………………… M ………………… en sa qualité de ………………… (qualité du représentant pouvant valablement engager l'entreprise)

 

 


 

Information des salariés

 

Lettre d'information

sur la mise en place d'un système de garanties collectives obligatoire frais de santé

 

Entreprise ………………………………. ………………………………. ……………………………….

 

Nom & Adresse du salarié ……………………………….. ……………………………….. ………………………………..

 

A ………………….., le ……………………2015

 

Objet : Mise en place d'un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé dans l'entreprise

 

 

Madame, Monsieur,

 

Notre entreprise a décidé de mettre en place un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé au profit de l'ensemble des salariés.

 

Vous recevrez dès l'émission du contrat d'assurance support du système de garanties collectives, une notice d'information afférente aux conditions générales dudit contrat souscrit auprès de l'organisme ………………………………………………….

 

(Cocher l'option choisie par l'entreprise)

 

Le financement du système de garanties collectives est entièrement à la charge de l'employeur.

 

Le financement du système de garanties collectives est réparti entre l'employeur et les salariés, selon les modalités définies dans la Décision Unilatérale jointe à la présente. La part salariale des cotisations correspondantes sera prélevée sur votre salaire.

 

Si vous remplissez les conditions d'une des dérogations prévues par le régime (article 2), et que vous ne souhaitez pas bénéficier des garanties ainsi mises en place, il vous appartient de le notifier par écrit à l'entreprise en transmettant les justificatifs nécessaires et au plus tard le ...........................

 

A défaut, l'adhésion au régime sera effective dès le .....................

 

Vous souhaitant bonne réception de la présente. Nous vous prions d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées. Fait à ………………….., le ………………………… Nom, Qualité ……………………………………….

 

PJ : Copie de la décision unilatérale mettant en place un système de garanties collectives frais de santé.

 

 

Attention : l'entreprise doit conserver une copie de la lettre datée et signée par le salarié, ou les avis de réception prouvant l'envoi de la lettre.

 


Mutuelle MAS

Gestion et protection des données personnelles

Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la mutualité

Siège social : 393 avenue du Prado 13008

SIREN n° 329 678 205

Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) : 61 rue Taitbout 75436 Paris Cedex 9